Distillation du thym chez Roselyne Dubois

Rencontre avec Roselyne Dubois, à l'occasion des journées Fermes Ouvertes Bio des 12 et 13 juin dernier. Roselyne Dubois est productrice, distillatrice de plantes aromatiques en bio et naturopathe phyto-aromathérapeute (1). Dans une ambiance tout à fait sympathique, nous participons à la distillation du thym. Roselyne répond à toutes nos questions. C'est l'occasion d'en savoir un peu plus sur la culture des plantes aromatiques qui est en pleine expansion dans nos régions.        

Le monde des plantes aromatiques et médicinales sont en pleine expansion en PACA. Voir aussi l'article Les plantes à parfum, aromatiques et médicinales en PACA

Les Agreniers

C'était le 12 juin dernier, dans la vallée de Banon , alors que le printemps ne s'est pas encore 'vraiment' installé en Provence (voyez le ciel !). La lavande est en retard mais les coquelicots sont omniprésents dans les champs en réserve. C'est une superbe vallée, loin de tout mais très vivante. La multitude de champs cultivés en sont les témoins.

Photo prise depuis le chemin des Agreniers vers le village de la Rochegiron. Quittant la D112 juste avant la distillerie Fouent-Créma, on prend un chemin cailloutteux à droite qui monte doucement un petit vallon. Après 1,5 km, on atteint les Agreniers où Roselyne Dubois nous attend

avec deux cents kgs de thym. Elle nous dit avoir mis deux jours à les cueillir. Elle possède quelques champs sur les communes de Banon, Lardiers et l'Hospitalet (900 m) mais cueille également les plantes sauvages sur les terrains de l'Office National des Forets (ONF) (en échange d'une redevance annuelle) entre 400 et 1500m, loin de toutes sources de pollution.

Le syndicat SIMPLES

Sa production est certifiée bio Ecocert, mais elle respecte également le cahier des charges Simples (Syndicat Inter Massifs pour la Production et L’Economie des Simples) plus spécifiquement adapté aux massifs montagneux. Ce cahier des charges est très clair et plein d'enseignements. Lecture recommandée !

Roselyne nous explique qu'il existe au sein d'une même espèce de thym (notamment le thymus Vulgaris, le plus préquent en Provence), plusieurs chémotypes différents, càd des variations chimiques de leurs molécules actives, donnant des huiles essentielles aux vertus spécifiques. Le rôle de l'aromathérapeute va être de reconnaître ces chémotypes lors de la cueillette, car il ne faudra pas les mélanger !

Si globalement l'huile essentielle de thym est antiseptique et possède même des propriétés antivirales, les quatre principales huiles essentielles ont les indications suivantes (tiré du site Huiles et sens):

- Thym à Thymol: indiqué pour Affections nez-gorge, Bouton de fièvre, Eczéma, Fatigue, Fatigue générale, Foie (congestion), Inflammation des gencives, Infections respiratoires, Mauvaise haleine, Maux de gorge, Parasite cutané, Troubles urinaires (type brûlure). Agressive pour la peau, à utiliser avec attention !!

- Thym à Thujanol: indiqué pour Bouton de fièvre, Foie (congestion), Intoxication alimentaire, Infection bactérienne ou virale, Inflammation des gencives, Inflammation des sinus, Inflammation de peau ou des muqueuse situées au niveau de l'oreille, Inflammation du larynx, Mauvaise haleine, Maux de gorge, Trouble hépatique (type cirrhose). Non agressive et bien tolérée.

- Thym à Linalol: indiqué pour Affections nez-gorge, Fatigue après infections, Toux des enfants. Très puissante, danger !

- Thym à Géraniol: indiqué pour Rhinopharyngite, sinusite, otite, toux surinfectée, catarrhe. Urétrite, cystite, vaginite, cervicite, salpingite, accouchement. Infections de la peau (abcès, furoncles, ecchymoses, brûlures superficielles, herpès, dermatite, eczéma, piqûres d'insectes). Acné à staphylocoque blanc, eczéma suintant et sec. Oropharyngite, entérites bactérienne et virale. Fatigue cardiaque. Asthénie, épuisement. Maux de tête, insomnie. Virémie. Très puissante, danger !

Attention : avant toute utilisation des huilles essentielles, bien respecter les précautions d'emploi précisées par un(e) aromathérapeute.

La distillation se fait par entraînement à la vapeur, il n'y a pas de contact entre la plante et l'eau. La chaudière est donc séparée.

Roselyne retire d'abord le thym de la précédente distillation, à l'aide d'un palan, puis charge la cuve en inox de 1200 litres avec le thym fraîchement coupé, pendant qu'Adrien et Patrick foulent le thym pour le tasser. D'ailleurs tout le monde va devoir s'y mettre car 200 kgs de thym, cela prend de la place !

La cuve refermée, la chaudière est mise en route et la vapeur monte dans la cuve, entraînant les essences aromatiques du thym. La vapeur quitte la cuve pour se répandre dans un serpentin qui plonge dans une eau froide. La vapeur se condense et est reccueillie dans l'essencier.

Après seulement 15 minutes, l'eau condensée commence à apparaître où flottent les 'gouttes' d'huile (on dit que l'eau est lactescente), de plus en plus nombreuses. La distillation, la plus complète possible, prendra 1h15 environ (pour 30 min seulement dans le cas de la distillation industrielle). On obtiendra seulement 1 à 2 litres d'huile à partir des 200 kgs de thym ! L'essencier sépare l'huille essentielle de l'eau résiduelle, l'hydrolat (ou eau florale) qui possède encore une certaine concentration d'essences lui conférant des vertus intéressantes. Chaque hydrolat présente en fait des vertus similaires à l’huile essentielle correspondante mais son utilisation est beaucoup plus simple, surtout pour les enfants, grâce à la plus faible concentration en molécules actives.

Après la saison du thym, Roselyne comptait distiller le romarin (juin) puis la lavande (juillet). En fait, elle distille toute l'année (pins en hiver notamment).

Roselyne vend la majeure partie de sa production à des laboratoires. Elle vend aussi aux particuliers. Pour télécharger la liste de ses produits, cliquez ci-dessous.

L'EPI

Roselyne Dubois est également membre active (trésorière) de l'association EPI (Association Études Populaires et Initiatives) qui milite pour l'échange, la documentation et la recherche ethnobotaniques. L'EPI effectue des études sur les plantes et leurs usages, des enquêtes ethnobotaniques de terrain afin d'enregistrer, d'analyser et de restituer les savoirs populaires. L'EPI a notamment édité le CDROM « Des gens et des plantes en Haute-Provence» avec le soutien de la Fondation L'OCCITANE et de l'ONIPPAM.

(1) Pour rappel, l'aromathérapie, c'est l'usage des huiles essentielles à des fins thérapeutiques et la phytothérapie, c'est l'usage des plantes médicinales à des fins thérapeutiques.

Roselyne DUBOIS

SCEA Petit-Chêne

Les Agreniers - 04150 BANON

Tel / Mobile : 04 92 73 27 56 / 06 89 43 92 46

Mail : roselyne.dubois@voila.fr

Roselyne, Dommage que la

Roselyne,

Dommage que la Bretagne soit si éloignée de la Provence. Nous aurions l'occasion de nous voir plus souvent et il va s'en dire que je me soignerais plus souvent par les plantes. Ce que tu fais est super, et je t'encourage à continuer..
Bisous Roselyne
Michelle

Bonjour, je suis réflexologue

Bonjour, je suis réflexologue et j'utilise beaucoup les huiles essentielles, je cherche particulièrement du thym à thujanol, en auriez vous à la vente? merci beaucoup et à très bientôt, votre site est très sympathique

La distillation de plante me

La distillation de plante me passionne beaucoup car il s'agit d'extraire les elements utiles d'une plante avec ce procedé.je cherche un accompagnement pour reussir mes essais car je possede un distillateur artisanale et j'habite une region montagneuse .

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage